Image
15 septembre 2021

SFAX : POLE AGRICOLE – Premier producteur agricole national

Image by Sfax International

L’agriculture occupe une place importante dans l’économie de la région de Sfax. La superficie agricole utile représente 93 % de la superficie totale du gouvernorat soit 704.000 ha (dont 13.230 hectares en zones irriguées) maintenus par 54.000 exploitants. Elle est dominée par l’arboriculture en sec2 .

1. Premier rang national dans la production d'olives

Les oliveraies occupent 356.000 ha (soit 83% de la superficie agricole totale et 20% de la surface nationale des champs d’oliviers). 8 millions de pieds produisent en moyenne 201.000 Tonnes/an, ce qui représente 20% de la production nationale. La production des olives pour la saison 2019-2020 a atteint 325.000 Tonnes qui ont permis d’extraire 71.000 Tonnes d’huile d’olive 3.

  • Henshir « Al-Shaal » : C'est la deuxième plus grande plantation d'oliviers au monde après celle de Californie. Le nombre d'arbres dépasse 380.0004 , dont certains sont plantés depuis 1920, répartis sur 22 villages dans les délégations de « Bir Ali bin Khalifa", "Agereb", "Al-Mahress" et "AlGhrayba".
  • Henshir "Bishka" : Il recense environ 24505 hectares, dont 90 % sont consacrés aux oliviers, soit environ 37.000 oliviers, répartis sur 9 plantations du domaine, ainsi qu'un certain nombre d'arbres fruitiers.

L'oliveraie de la région de Sfax est caractérisée par :

  • Son histoire : l’ancienneté de la plantation des oliviers et son expansion, surtout pendant la période coloniale grâce à l'intervention des centenaires et de la population locale.
  • La qualité du sol : la disponibilité de terrains arables, estimés à environ 521.000 hectares6 , dont la plupart sont utilisés pour l'agriculture, notamment pour la plantation, en raison de son sol sablonneux dans certaines zones et pétrifié dans d'autres.
  • Le climat : la dominance du climat sésame, qui se caractérise par un manque de pluie et sa rétention dans certains cas pendant une longue période, ce qui est compatible avec les plantations pluviales, notamment les oliviers.

Les plantations d’oliviers fournissent plus de 700 emplois (cadre technique, administratif, et autres) et le nombre de travailleurs non continentaux peut dépasser 3.000 pendant la saison de récolte des olives7 .

La superficie des terres plantées d'oliviers et d'arbres fruitiers en 2020 s'élevait à environ 420.000 Hectares dont 356.000 Hectares d’oliviers8 . Le nombre d'olives est passé de 380.000 origines d'olives en 1881 à environ 8 millions d'origines d'olives aujourd'hui. Les oliviers de Dahir de Sfax fournissent plus de 23% de la production nationale tunisienne.

Cette richesse agricole est exploitée par des huileries modernes, destinées à la conserverie et à l'exportation (63 sociétés exportatrices d’huile d’olive), et traditionnelles dont l'essentiel de la production est destiné au marché local. Les 346 huileries de Sfax constituent 33% du total des huileries tunisiennes9 et ont une capacité de presse moyenne de 10.000 Tonnes par jour10 . A ce titre, durant la saison 2019-2020, 175 huileries seulement ont été et ont produit 57%11 de la production d'huile d'olive ce qui a valu à la région de Sfax le premier rang national dans la production d’huile d’olive.

2. Premier rang national dans la production d'amandes

Sfax est connue par sa plantation d'amandiers depuis le XVIIIe siècle. Cette plantation s'est agrandie au siècle suivant et s'est étendue jusqu'au domaine de « l'Albora ». L’amandier est une plante qui est reconnue comme un arbre ancestral ancré depuis fort longtemps dans le tissu agricole de Sfax.

La géographie et le climat de la région de Sfax permet d'offrir l'environnement approprié pour la culture et la production de la « plante rouge ». Avec 30%12 de la production nationale étalée sur 71.000 ha et offrant une production de 5.000 Tonnes, Sfax est classée au premier rang national.

Cœur de l'amande rempli et son eau durcie, la coque extérieure verte peut être retirée et consommée sous forme d'amandes blanches. Les amandes peuvent également être consommées après les avoir séchées au soleil, salées ou grillées pour devenir des fruits secs.

Les amandes représentent la matière première dans la fabrication de nombreuses pâtisseries traditionnelles qui distinguent le patrimoine alimentaire Sfaxien. Parmi les types d'amandes les plus célèbres se trouvent : Acheek, Ksentini, Zahaf et Fakhfekh. Jusqu'à nos jours, l'amandier occupe une place considérable dans les exports de Sfax.

3. Sfax : le biologique est en vogue !

La culture biologique est un secteur à fort potentiel de développement compte tenu de l’orientation globale vers le mode biologique. A ce titre, la culture des oliviers biologiques occupe 9,72% de la superficie totale des forêts d’oliviers.

Le tableau suivant donne une idée sur l’état d’avancement dans la région de Sfax de ce mode jusqu’à 202013 .

Cultures Surfaces exploitées selon le mode biologiques (Hectares)
Oliviers 34.602 Ha
Amandes 643 Ha
Arbres fruitiers 9 Ha
Cultures aromatiques 6 Ha
Légumes 1 Ha
Pâturages naturels 22.361 Ha
Total 57.624 Ha

4. Sfax : le plus grand marché aux poissons de la Tunisie

Le gouvernorat de Sfax se classe au premier rang national dans la production des produits de la mer. La pêche maritime régionale représente une activité agricole stratégique pour l'économie locale, facilitée par la présence d'une infrastructure appropriée de ports de pêche moderne tels que : le « Port de Sfax », le « Port de Mahrès », le « Port de Kerkennah », le « Port de Al-Louza-Elloueta », le « Port de Alouabed », le « Port de Skhira », le « Port de Zaboussa » et le « Port de Sidi Mansour ».

Les activités de pêche y sont nombreuses, telles que la pêche côtière et la pêche à pied, la pêche profonde, la pêche aux éponges et le chalutage de fond, la pêche au thon et la pêche à feu et la pêche traditionnelle de Kerkennah « Chrafi)

Cette diversité d'activités a fait de Sfax la plus grande halle aux poissons de la Tunisie, assurant plus de 18%8 de la production nationale de produits de la mer. En 202014 , cette dernière a atteint, 18.122 tonnes de produits de la mer dont 7882,84 tonnes exportées en 2020 contre 10.345,66 Tonnes en 2019. La baisse de 23% des exportations est due aux circonstances exceptionnelles de la pandémie.

La pêche est assurée par 4.680 bateaux de pêche dont plus de 257 chalutiers-crevettiers, 25 thoniers, 1.942 barques à moteur et 2.456 barques à voile. La main d’œuvre active s’élève à 13.141 pêcheurs.

5. La moitié de la production nationale de lait

La région de Sfax compte 18 centres de collecte du lait frais ayant une capacité de conservation de 58.600 litres. La capacité des outils de transport du lait de ces centres atteint 69.200 litres15 .

L’année 2020 a été marquée par une hausse de 8,5% dans la collecte du lait frais atteig nant 61,071 millions de litres dont 57,17 millions de litres sont destinés à la production laitière.

6. La production animale

  • En 2020, la production de volailles a atteint 30.400 tonnes de viande blanche pour 8,9 Millions de poulets sous contrôle sanitaire.
  • La région de Sfax a un cheptel de 26.000 bovins appartenant à 2.870 éleveurs et 484.000 ovins appartenant à 27.800 éleveurs.

7. Les opportunités d’investissement16

Selon l’Agence de Promotion des Investissements agricoles (APIA), l´économie de la région de Sfax offre un large éventail de créneaux couvrant plusieurs secteurs agricoles, notamment :

  • L’expansion des vergers d’oliviers surtout ceux situés dans les périmètres irrigués
  • L’installation de pépinières de plants d’oliviers
  • La valorisation des sous-produits d’oliviers et d’olives
  • La mise en bouteille de l’huile d’olive et surtout l’huile biologique
  • La pratique des cultures maraichères surtout précoces et d’arrière-saison
  • La culture des plantes aromatiques et médicinales
  • L’élevage bovin laitier et l’engraissement des veaux
  • Le petit élevage
  • La création d’unités de refroidissement et de transformation des produits agricoles
  • Le développement des abattoirs et la transformation de viandes
  • La mise à niveau des unités de coopératives de services agricoles
  • La création d’unités de stockage du fourrage grossier
  • La création d’unités de transport frigorifique des produits de l’agriculture et de la pêche
  • L’aménagement et le renouvellement de la flottille de pêche
  • La création de projets de pisciculture dans des cages flottantes (moyens et petits)
  • La création d’unités typiques de production des éponges

8. Atouts pour l'investissement et le partenariat17

Plusieurs facteurs font de Sfax une ville particulièrement attrayante pour les projets d’investissement et de partenariat dont notamment :

  • La proximité du marché de l’union européenne et des autres marchés environnants (Maghreb et Moyen Orient) : Elle permet, en comparaison avec d’autres pays concurrents de la Tunisie, de réduire les coûts de transport et de raccourcir les délais de livraison.
  • La Tunisie jouit d’une excellente réputation dans les marchés financiers internationaux. Elle est signataire de plusieurs traités de garantie des investissements et de non double imposition et de conventions relatives à l’arbitrage international et à la protection de la propriété intellectuelle. Elle occupe, sur le plan ‘‘risque’‘, une place de premier rang en Afrique et se positionne parmi les meilleurs pays émergents.
  • Une législation fiscale motivante et stimulante aux investissements : La nouvelle loi de l'investissement n°2016-71 et le code des incitations aux investissements permettent d'accorder des avantages communs à toutes les activités et des avantages spécifiques aux secteurs et activités jugées prioritaires à l'instar de l'agriculture, de la pêche et des activités de première transformation.
  • Des structures de soutien adaptées : La Tunisie a mis en place des agences de soutien au développement des investissements :
    • APIA : Agence de Promotion des Investissements Agricoles ;
    • API : Agence de Promotion de l’Industrie ;
    • FIPA: Agence de Promotion de l'investissement Extérieur ;
    • CEPEX : Centre de Promotion des Exportations ;
    • Centres Techniques Spécialisés : Centre Technique des Céréales, Centre Technique de la Pomme de Terre, Centre Technique de l'Agriculture Biologique, Centre Technique de l'Agro-alimentaire, Centre Technique de l'aquaculture.
    • Guichets Uniques pour la Création d'Entreprises à Tunis, Sousse et Sfax ;
    • Un système de transport développé : La Tunisie est dotée de huit ports de commerce équipés pour accommoder les différents modes de transport. Les ports de Marseille, de Gêne et de Barcelone sont à 24 heures de Tunis et sont desservis par des lignes régulières ; L’infrastructure aéroportuaire se compose de sept aéroports internationaux répartis sur l’ensemble du territoire et fréquentés par les principales lignes aériennes d’Europe, du Moyen Orient, d'Afrique et d’Amérique (Canada). Enfin, le réseau routier, de plus de 32 000 kilomètres, permet un accès facile à toutes les régions du pays à potentiel économique.
    • Un réseau de télécommunication performant : d’énormes investissements ont été réalisés pour le développement d’un système de télécommunication moderne et couvrant toutes les régions du pays. Ainsi, des services de téléphone (fixes et mobiles), Télex, Swift et Internet sont disponibles à des conditions favorables ;
    • La disponibilité de lignes de crédits : La Tunisie a négocié avec les pays amis des lignes de crédit (ligne de crédit française, ligne de crédit espagnole et ligne de crédit italienne) pour favoriser le développement des projets de partenariat et des échanges commerciaux avec ces pays.

9. Facilités et garanties accordées aux investisseurs étrangers18

  • Liberté de transfert des bénéfices et des produits de cession des capitaux investis y compris les plus-values : Loi 93-48 instituant le principe de la liberté des transferts relatifs aux paiements à destination de l'étranger ;
  • Accords bilatéraux de protection des investissements conclus avec les pays partenaires de la Tunisie notamment : pays arabes, Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Turquie, Corée de Sud, Indonésie, USA ;
  • Accords bilatéraux de non double imposition signés notamment avec : les Pays de l’Union du Maghreb Arabe, Allemagne, Autriche, Belgique, Canada, Corée de Sud, Danemark, Egypte, Espagne, France, Indonésie, Italie, Jordanie, Norvège, Suède, Royaume-Uni et USA ;
  • Adhésion de la Tunisie à la convention de New York du 10/6/1958 assurant la reconnaissance, et l’exécution des sentences arbitrales étrangères ;
  • Promulgation en Avril 1993 d’un code sur l’arbitrage, autorisant l’administration tunisienne à recourir à la procédure arbitrale et garantissant l’exécution en Tunisie des sentences arbitrales rendues dans n’importe quel pays et en n’importe quelle langue ;
  • Adhésion de la Tunisie au MIGA (Multilatéral Investment Guarantee Agency) pour la couverture des risques non commerciaux ;
  • Adhésion de la Tunisie à l’O.M.C (Organisation Mondiale du Commerce);
  • Accord d'association euro-méditerranéen signé entre l’Union Européenne et la République Tunisienne en 1995 ;
  • Accord d'association signé avec l'AELE.
Full Name
Phone Number
Current E-mail